A propos

La plus ancienne association de Valognes
Au cours du dix-neuvième siècle, de nombreuses sociétés savantes furent fondées dans le département de la Manche.

Valognes ne voulut pas être en reste et, à l’initiative du maire de l’époque, M. Sébire, il fut décidé de créer une société académique dont les activités couvriraient ce qui était alors l’arrondissement de Valognes.
C’est ainsi que naquit, le 07 novembre 1878, la Société Archéologique, Artistique, Littéraire et Scientifique de l’Arrondissement de Valognes.

Ses membres fondateurs étaient messieurs Sébire, de Pontgibaud, Gouye, Le Biez, et l’abbé Le Cacheux. Ses statuts, rédigés par M. Le Biez, furent approuvés le 31 décembre 1878. Quatre-vingt-deux membres adhérents constituaient l’effectif initial de cette société.

Les activités de la Société Archéologique, Artistique, Littéraire et Scientifique de l’Arrondissement de Valognes furent nombreuses, mais deux domaines se distinguent particulièrement. D’une part, de 1880 à 1938, douze volumes de Mémoires furent publiés, dont l’intérêt scientifique et historique est toujours d’actualité. D’autre part, la Société constitua un musée, qui comportait des tableaux, des objets d’art, des antiquités (dont cinq cent vingt monnaies et médailles), des minéraux et des fossiles, des animaux empaillés, des armes, des livres… Ce musée, dont certaines pièces sont parvenues jusqu’à nous et sont conservées dans les réserves de la ville de Valognes, était installé dans l’hôtel de Grandval-Caligny ; il ne survécut pas aux bombardements de 1944 et aux pillages qui suivirent.

La renaissance
Au lendemain de la guerre, les activités de la Société Archéologique, Artistique, Littéraire et Scientifique de l’Arrondissement de Valognes reprirent. De 1956 à 1958, trois journées d’études communes réunirent les sociétés savantes de la Manche. L’idée d’une collaboration plus étroite, surtout dans le domaine des publications, germa alors dans l’esprit des dirigeants de la Société Archéologique de Valognes, de la Société d’archéologie et d’histoire naturelle de la Manche, de Saint-Lô, et de la Société d’Archéologie d’Avranches. Finalement, seules les deux premières sociétés fusionnèrent.

Le dimanche 26 octobre 1958, sous l’égide du commandant Chavannes de Dalmassy, de Valognes, et de M. Regnault, de Saint-Lô, eut lieu l’assemblée générale extraordinaire qui donna le jour à la Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche. Ses statuts parurent au Journal Officiel le 21 décembre 1958.

La Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche publie une revue trimestrielle intitulée Revue de la Manche. Elle est envoyée automatiquement aux membres adhérents à jour de leur cotisation et qui ont souscrit un abonnement. La section de Valognes en assure également la vente auprès des non-adhérents au moyen d’un dépôt dans les librairies de Valognes. La Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche publie également une collection d’ouvrages intitulée « Études et documents », destinée à accueillir le fruit de recherches trop importantes pour ne constituer qu’un simple article. Ces ouvrages sont disponibles aux Archives départementales de la Manche, à Saint-Lô, ou bien dans les librairies de Valognes.

Comment adhérer ?
Il suffit d’envoyer un chèque de cotisation annuelle de trente-cinq euros (35,00 €) à l’adresse de la section de Valognes :
Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche
Section de Valognes
B.P. 122
50700 VALOGNES
Cette somme comprend d’une part l’abonnement à la Revue de la Manche (29 €), d’autre part la cotisation à la section (6 €), qui implique l’invitation à toutes les conférences organisées et l’accès réservé aux excursions. Il est aussi possible d’adhérer à la section sans prendre l’abonnement à la Revue de la Manche, pour 6 €. Il est enfin possible de nous joindre à l’adresse électronique suivante :
societearcheologie.valognes@gmail.com

Webmaster, Patrick Ledot.

Messages récents
SEARCH BY TAGS: